Kevin Calixte

Photographie

Kevin Calixte

Biographie

Natif de Montréal, Kevin Calixte est un artiste visuel spécialisé dans la photographie d’art qui vit et travaille dans sa ville natale. Ayant d’abord réalisé des études dans le domaine psychosocial, il débute sa carrière de photographie en 2015 de façon autodidacte. À travers son cheminement, Calixte peaufine sa technique singulière en développant son sens critique et esthétique. Dans son travail, l’artiste s’intéresse à la question de l’équilibre émotionnel, physique, mental et spirituel de citoyens en Occident. Sa démarche se centre sur comment l’état d’équilibre individuel d’une personne affecte ses relations interpersonnelles. Son travail s’inscrit dans un contexte d’art relationnel et questionne la complexité de l’équilibre sociétal lié aux rapports humains.

Depuis 2015, l’artiste a réalisé différents projets d’expositions dont le projet photographique Pierre fragile, un corpus harmonisant et contrastant humanité et matière minérale dont les compositions sont décontextualisées par une technique de prise de vue qui met l’accent sur les textures, la polychromie et la matière photographique.

Récipiendaire d’une bourse Artch pour artiste émergent en 2018 et d’une bourse relève-déplacement du Conseil des arts et lettres du Québec en 2017, son travail a fait l’objet d’expositions individuelles et collectives au Canada, aux États-Unis et au Sénégal notamment à l’Hôtel de ville de Montréal, à l’Artothèque, au Centre d’Artistes Voix Visuelle d’Ottawa, à la galerie Éthiopique de la ville de Saint-Louis au Sénégal, à la foire d’art SOFA de Chicago ainsi qu’à la foire d’art Affordable Art Fair de New York.
Découvrez-en davantage sur l'artiste

Démarche

Je m’intéresse à la question de l’équilibre émotionnel, physique, mental et spirituel de citoyens. Dans le cadre de cette recherche, je tente de traduire comment, en Occident, l’équilibre individuel d’une personne affecte ses relations interpersonnelles.

Mon travail s’inscrit dans un contexte d’art relationnel. Je m’inspire de discussions avec des citoyens que je rencontre dans le cadre d’un processus de sélection et je les questionne afin de savoir comment ceux-ci trouvent leur équilibre dans les différentes sphères de leurs vies. Les enregistrements vocaux de ces échanges me permettent de questionner la complexité de l’équilibre sociétal inhérent aux rapports humains, tels que nous les vivons actuellement. En les écoutant, je parcours différentes villes afin de m’en inspirer et réaliser mes photographies.

J’alterne entre la psychologie sociale et des enjeux sociaux d’actualité afin d’aborder des questions liées à la santé globale de citoyens; mentale, physique et sociale. J’invite l’observateur à se questionner face à ces enjeux sociaux en exposant une mixité de perceptions à travers mes corpus.

Dans cette série, mes photographies sont des fragments tirés de formations rocheuses de différentes villes du Québec. Je présente la pierre comme étant à la fois le reflet que se fait le citoyen québécois de sa société et celui de son propre reflet. Je compare la robustesse de cette matière minérale à la fragilité du moteur de notre société, le citoyen.

Mes œuvres se présentent sous forme de séries d’images conceptuelles et se caractérisent par leurs univers allégoriques qu’elles présentent. Les compositions de mes sujets photographiés sont décontextualisées par ma technique de prise de vue. La polychromie de mes photographies, la matière photographique, les textures ainsi que le halo noir qui englobe mes sujets photographiés vise à animer l’essence et le caractère intrinsèque de mon sujet.