Alexanne Dunn

Peinture

ARTCH2019_Portraits_AlexanneDunn2

Biographie

Alexanne Dunn est une artiste émergente située à Québec et entame présentement sa maîtrise en arts visuels avec mémoire à l’université Laval. Elle est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts à l’Université Concordia, sa majeure étant en studio arts et sa mineure en psychologie.

Démarche

L’artiste Alexanne Dunn s’intéresse présentement aux sites miniers de sa ville natale, Thetford Mines. En plus de vouloir révéler les cicatrices physiques, environnementales et psychologiques que cette industrie a engendrées sur le territoire et la population locale, elle explore son sentiment d’appartenance envers les paysages emblématiques de sa région. Ce décor qu’elle considère tout aussi grandiose que familier est profondément ancré dans ses souvenirs d’enfance; un paysage qu’elle associe au jeu, à la famille, au confort et à la sécurité. Visuellement, le spectacle que présentent les sites miniers est riche et impressionnant : les bâtiments qui tombent en désuétude rappellent le passé et, par leurs pièces manquantes, nous invitent à inventer leur futur. Les ruines nous dénotent une vulnérabilité humaine en plus de dévoiler une végétation qui tranquillement reprend sa place sur le territoire; une hybridation entre nature et artifice.

Principalement par la peinture, la sculpture et l’installation, l’artiste s’approprie le paysage minier tel qu’il est présentement et s’amuse à créer de nouveaux espaces fantaisistes. Bien que les œuvres confectionnées soient issues du réel, elles naviguent entre la figuration et l’abstraction. Le travail de l’artiste s’ouvre sur un univers fictif où les couleurs pastel déguisent les gris de la mine. L’usage de la couleur occupe un rôle prédominant dans sa pratique : en peinture, elle accumule une riche diversité de couleurs qui évoquent les souvenirs d’une enfance insouciante.

L’artiste commence toujours par une recherche in situ où elle parcourt les sites pendant de longues heures en quête d’images et d’objets. Par ailleurs, Dunn s’intéresse à la façon dont l’homme a façonné et façonne encore le territoire : en peinture, la matière est accumulée, grattée et sculptée au pinceau et à la spatule. À l’ère de l’Anthropocène — l’état géologique actuel où l’activité humaine a laissé un effet permanent et irréversible sur l’environnement — notre perception du paysage est irrévocablement modifiée. Le travail artistique d’Alexanne Dunn ne se veut toutefois pas revendicateur ni critique, mais cherche plutôt à dévoiler la complexité paradoxale des relations affectives et sensibles que l’homme entretient avec cette nature surexploitée.

Retour haut de page